Hydroponie.fr

Culture Hydro

Substrats et environnement

| Un commentaire

L’usage d’un support de culture a nécessairement un impact sur notre environnement

La fabrication d’un substrat demande plus ou moins d’énergie pour l’extraction des matières premières, leurs transformations (souvent par chauffage), le conditionnement du substrat et enfin son acheminement jusqu’au lieu de vente puis au lieu d’utilisation. Et cette énergie qui sert à mettre en mouvent les pelleteuses, camions, vient des combustibles fossiles assez polluants (CO2, NOx, SOx,).

Il existe d’autre facteurs impactant la qualité de l’eau, de l’air. Il n’existe pas de substrat écologique, mais seulement des supports de cultures dont la fabrication (ou élimination) impacte plus ou moins l’environnement.

pollution

L’avenir de l’hydroponie repose sur les systèmes de cultures n’utilisant PAS de support de culture.

Les systèmes aéroponiques ou aquaponiques permettent de limiter la consommation de substrat et en plus de diminuer le temps de mise en place d’une culture. (pas de substrats à désinfecter/remplacer par exemple)

Les sous-produits agricoles ou des industries peuvent constituer des substrats horticoles plus ou moins respectueux de l’environnement du fait de leur revalorisation (à la place de substrat »classique ») : paille de céréales, de lin, sciures et écorces de bois, marc de raisins.

Ces substrats ont tendance à se tasser progressivement, réduisant ainsi l’aération des racines. De plus ces produits ne sont pas vraiment stable chimiquement (malgré leur compostage) et une libération de substances phytotoxiques peut endommager irrémédiablement une culture (Phytotoxique : du grec Phyton, « végétal  et toxikon « poison »). Ces substrats sont a essayer sur un lot de plantes échantillons.

L’utilisation de ces substrats en table à marée est difficile à cause de leurs tassements progressifs mais ils pourraient donner de bon résultats dans d’autres systèmes (percolation).

Hydrobox.com, Growshop.

Un Commentaire

  1. Fuji

    Il est sur que l’acheminement et la fabrication des substrats hors sol demande une certaine logistique, en effet le plastique utilisé pour l’ensachage pollue ainsi que l’énergie utilisé par les machines et autres four pour chauffer les substrat… heureusement lorsqu’on cultive en hors sol avec un circuit fermé les eaux usées ne sont pas rejetées dans l’environnement ce qui est clairement un point positif. On peut dire que l’hydroponie est plus propre qu’une culture classique lorsqu’elle est bien faite.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.