Hydroponie.fr

Culture Hydro

Recyclage des lampes pour l’éclairage horticole.

| Un commentaire

Le recyclage des ampoules horticoles

Le recyclage des lampes spécifique à l’éclairage horticole concerne les tubes fluorescents, (et CFL), les lampes à décharges hautes intensité.HPS Tout horticulteur consciencieux et responsable se doit, au nom de mère nature,de penser à ne pas faire n’importe quoi avec ses lampes usagées.

En effet, ces lampes en fin de vie sont considérées comme des déchets dangereux en Europe (Directive 2003/108/CE, transposé en droit français sous le décret 2005-829). L’élimination de ces déchets doit donc se faire dans une filière de recyclage spécialisé (loi n°75-633 relative à l’élimination des déchets) . Voilà pour le coté réglementaire.

Lire la suite...D’un point de vue environnemental, le recyclage de ces lampes nécessaires à l’éclairage horticole s’impose pour plusieurs raisons :

La préservation des matières premières : par exemple un tube fluo est composé de 95% de verre. Rappelons que le verre est un mélange de sable, de chaux et de soude ou potasse porté à 1 500°C. Donc il y a une consommation d’énergie pour l’extraction le transport et la transformation de ces matériaux. Dommage, car le verre est recyclable presque indéfiniment.

– Le recyclage des lampes s’impose à cause de leurs teneur en éléments toxiques pour l’homme et les écosystèmes (métaux lourd des soudures, gaz, etc.)

Même si dans les tubes fluorescents le mercure ne représente que 0,05% de la masse d’un tube, leurs utilisations à grande échelle mobilise de grande quantité de ce métal qui se retrouve ensuite dans les sols et dans l’eau des aquifères. Les lampes H.P.S et M.H contiennent entre 20 et 30mg de mercure par lampe. Les fabricants de lampes commence à produire des lampes sans mercure. Philips avec sa H.P.S Son-T PIA sans mercure, par exemple.

Pour informations, le mercure s’accumule dans les plantes et les chaines alimentaires dont l’Homme est souvent le dernier maillon… à bon entendeur.

Le recyclage de ces lampes posent un problème liés au coût de collecte et de traitement, puisqu’il représente jusqu’à 80% de son coût de fabrication.

Les producteurs de lampes, qui doivent prendre en charge le coût du recyclage, ont tendance à se regrouper et à créer des organismes de collectes pour limiter ces coûts. En France, un « éco-organismes » s’appelant Récyclum est chargé de la collecte et le recyclage des lampes (www.recyclum.com),

Seules les lampes à incandescence et halogène ne sont pas recyclées.

http://www.prorecyclage.com/filieres/deee/decret_2005_829.html

Evidemment, ces considérations sont valables pour l’éclairage horticole mais également pour toutes les lampes de la maison !

Téléchargez le guide sur aquaponie.et

Un Commentaire

  1. Fuji

    Moi mes CFL ne rentrent pas dans les bornes au supermarché et les HPS/MH quand tu les amènes à la déchetterie l’employé municipal te dis « C’est du verre donc met dans la benne à verre » le problème c’est que si tu balances une ou plusieurs ampoules dans la benne, ben tout le verre qui était la avant est bon pour la poubelle… Du coup chers amis cultivateurs(ices) notez bien le lien du site « Recyclum » qui est dans l’article et travaillons ensemble pour rendre notre planète plus saine!!!

Laisser un commentaire

Champs Requis *.