Hydroponie.fr

Culture Hydro

Prix Pinocchio du développement durable.

| Un commentaire

Le développement durable est, à l’origine, une idée généreuse, responsable quand elle est vue et appliquée comme conception de l’intérêt public contre l’intérêt particulier de quelques uns et surtout des grandes entreprises. Appliquée à l’échelle de la planète et dans un contexte capitalistique, cette notion vise à allier sur le long terme les aspects environnementaux et sociaux liés à une globalisation financière des intérêts.

Vous suivez… ? Oui mais bon voilà, il semblerait que l’alliance des deux concepts « écologie » et « profit » donne lieu à une certaine dérive, voire ait été complètement détournée.

greenwashing lave plus vert que vert !L’écoblanchiment ou « greenwashing » est à la mode. C’est un procédé purement marketing que les multinationales utilisent pour se doter d’un verni ou d’une image soit disante « écologique » alors que leur activité et leur politique de développement n’a absolument rien à voir avec l’écologie, si ce n’est le contraire. Il s’agit ni plus ni moins que d’une tromperie !

Ainsi, les Amis de la terre se proposent-ils comme chaque année de décerner le Prix Pinocchio du développement durable afin de distinguer les entreprises qui auront le plus menti. Afin de dénoncer publiquement ce décalage entre les « beaux discours » d’un côté, et la réalité des actes des entreprises de l’autre, les Amis de la Terre décerneront trois prix Pinocchio , en référence naturellement à la fameuse marionnette en bois et à sa très personnelle conception de la vérité :

– Catégorie « Plus vert que vert » : prix décerné à l’entreprise ayant mené la campagne de communication la plus abusive et trompeuse au regard de ses activités réelles. Les entreprises aiment surfer sur la vague du développement durable pour légitimer leurs activités. Mais la réalité est souvent bien moins verte !

– Catégorie « Une pour tous, tout pour moi ! » : prix décerné à l’entreprise ayant mené la politique la plus agressive en terme d’appropriation, de surexploitation ou de destruction des ressources naturelles. 1 planète/7 milliards d’êtres humains, l’équation paraît simple. Pourtant certaines entreprises s’approprient une part excessive du gâteau, et dévorent celle des autres. Leur but ? Gaver une minorité au détriment du plus grand nombre.

Catégorie « Mains sales, poches pleines » : prix décerné à l’entreprise ayant mené la politique la plus opaque au niveau financier (corruption, évasion fiscale, etc.), en termes de lobbying, ou dans sa chaîne d’approvisionnement. Certaines entreprises déploient des trésors d’imagination pour affaiblir ou contourner les normes environnementales et sociales existantes. Leur objectif ? Toujours plus de profit bien sûr, au détriment de l’environnement et des droits humains.

Ces prix seront décernés par les internautes, sur la base de trois nominés par catégorie. Ils feront l’objet d’une cérémonie de remise publique le mardi 19 novembre 2013 à partir de 19h, à La Java, 105 rue du Faubourg du Temple, 75010 Paris.

Pour voter en ligne, rendez-vous sur le site dédié : http://www.prix-pinocchio.org/index.php

 

Téléchargez le guide sur aquaponie.et

Un Commentaire

  1. barrabas

    « développement durable » et « multinationale », c’est comme « démocratie » et « politiciens », sur le papier c’est jolie, mais concrètement personne n’a jamais vu la mise en pratique …

Laisser un commentaire

Champs Requis *.