Hydroponie.fr

Culture Hydro

Le mur végétal : conception, réalisation et entretien.

| 4 commentaires

Le mur végétal

Certains murs de nos cités bétonnées se sont soudain transformés en oasis de verdure à la fin du XXème siècle. On parle alors de mur végétal.

Qu’elles soient à l’extérieur où à l’intérieur, les plantes ont colonisées ces espaces verticaux. (On ne parlera pas ici de plantes grimpantes comme les Lierres, ou Vignes, etc, bien bien d’espèces épiphytes ou terrestres)

mur vegetalCela n’est possible que par l’installation d’un système hydroponique à part entière fournissant l’eau et les nutriments nécessaire à la croissance des plantes poussant un un substrat inerte.

Ces murs végétaux sont issues de l’observation d’un scientifique Patrick Blanc, spécialiste des plantes des forêts tropicales humides. Dans ce milieu la forêt y est dense, la canopée fait obstacle à la lumière. Dès lors les plantes développent des stratégies pour capter l’énergie lumineuse qui décroit fortement quand on s’approche du niveau du sol. C’est pourquoi dans la lutte pour la lumière, les plantes, comme les épiphytes, profitent de support verticaux (arbres, rocher, falaises) pour s ‘installer et se développer.

Le chercheur a donc cherché à utiliser les murs de nos villes comme « support », en adaptant un système hydroponique par percolation.

Ainsi ce mur végétal en plus d’ une fonction de séparation/délimitation de l’espace (frontière) rajoute également une fonction esthétique.

La conception d’un mur végétal est complexe car elle doit prendre en compte l’exposition lumineuse, la température moyenne, la charge supplémentaire que représente le système d’alimentation (surtout le réservoir) sur le sol….

Fonctionnement, mise en œuvre d’un mur végétal:

L’installation d’un mur végétal réponds à quelques règles, ceci afin d’éviter les dégâts des eaux, les moisissures et autres désagréments.

Voici un exemple des différentes étapes de la réalisation d’une paroi végétale.

– Une structure porteuse est installée. Elle se compose de panneaux contreplaqué fixés sur tasseaux, eux même fixés sur le mur, ceci pour limiter le risque d’infiltration.

– Ensuite les panneaux seront isolés par des matériaux imperméabilisants épais. (bâche pour bassin par exemple). L’étanchéité doit être irréprochable sous peine de voir pourrir les panneaux de contreplaqués. On utilisera de la colle forte pour fixer la bâche aux panneaux.

Attention, si plusieurs morceaux de bâche sont utilisées pour couvrir les panneaux, on fera déborder le morceau de bâche supérieur sur le morceau de bâche inférieur, afin d’avoir une surface de recouvrement.(toujours pour éviter les fuites)

– On installera ensuite le circuit de distribution de solution nutritive, sur le coté où derrière la structure porteuse. Il se compose d’une pompe prélevant la solution nutritives dans un réservoir, d »un tuyau principal relié à des tuyaux secondaires avec goutteurs. La pompe sera assez puissante pour transporter l’eau d’irrigation du réservoir au sommet de l’installation, et ce malgré les pertes de charges que constitue chaque changement de direction des tuyaux.

Si le mur végétal n’est pas haut (inférieur à 150 cm), un seul tuyau diffusant la solution nutritive par le sommet de l’installation est suffisant.

– La prochaine étape est la mise en place de ce qui fera office de substrat: la nappe géotextile feutre horticole ou aquanappe. Il existe différentes «densités » de nappe. La plus lourde (900gr/m²) sera la meilleure, offrant le plus de réserves nutritives et traversant plus facilement le temps qu’une toile plus légère.(300gr/m²)

mur végétal - hydrobox Juan les PinsLa fixation de la nappe se fait par agrafage sur la paroi imperméabilise. (c’est pour cela que la bâche doit être épaisse, pour faire face aux agrafes…).

Cette nappe hygrophile assure le transport et le stockage d’éléments nutritifs. Elle accumule aussi une grande quantité d’eau. Elle alourdira la structure une fois en eau; mieux vaut donc prévoir une structure porteuse solide. Les goutteurs sont disposés sur la paroi de façon à obtenir une irrigation homogène.. Ils seront dissimulés sous de l’aquanappe.

La nappe géotextile devra déborder légèrement dans la partie inférieur, dans une gouttière de récupération de la solution nutritive. Celle-ci est installée sur la base de la structure porteuse.

– Comme pour les systèmes hydroponiques « classiques », les murs végétalisés artificiels, peuvent fonctionner en circuit ouvert (la solution nutritive récupérée est utilisée une fois et est éliminée ensuite), comme en circuit fermé. (Solution nutritive réutilisée). Dans un soucis de protection de l’environnement (d’économie des ressources en eau…) on privilégiera les systèmes fermés, recyclant les effluents.

Voilà, le système de culture verticale est réalisé.

La prochaine étape est l’installation des végétaux sur la paroi. Il faut préalablement enlever leurs substrats (surtout s’ils sont organiques comme le terreau) et il ne reste plus qu’à mettre en place les plantes en racines nues. Celles-ci seront installés au moyen de « poche » d’aquanappe agrafées directement sur la paroi.

Irrigation, fertilisation, entretien d’un mur végétal

La nappe accueillant les plantes doit toujours être humide. On peut « apprécier » l’humidité de la nappe par sa couleur. Plus elle de couleur sombre, plus elle est humide. Et inversement, plus la nappe est claire, plus elle est sèche.

La nutrition minérale est assurée par des engrais hydroponiques, parfaitement soluble. Le programme de fertilisation doit convenir à l’ensemble des plantes installées. Une électroconductivité de 1,5 à 1,7 mS/cm² avec un pH de 6,0 est convenable pour une majorité de plantes en pleine croissance. (plantes vertes d’intérieurs/d’appartements)

Téléchargez le guide sur aquaponie.et

4 Commentaires

  1. Cela parait ardu pour un néophyte mais en fait, c est assez simple à mettre en œuvre et d’entretien minimaliste

  2. Bien faire attention aux variétés de plantes que l’ont met dans un mur végétal. Il faut sélectionner des plantes qui ont une très bonnes résistances à l’eau. La lumière est elle aussi très importantes, les growshops proposent tout types d’éclairage et d’engrais qui vous permettront de faire croitre vos plantes favorites dans les meilleures conditions.
    Quand on veut faire un mur végétal extérieur il faut faire attention au climat et à l’ensoleillement, un endroit mal sélectionné pourrait conduire à la catastrophe…

  3. bonjour
    suis nouveau et j’aurai une petite question à poser concernant le mur végétalisé

    comment gère t on les limaces et autres sur un mur végétal ?

    existe t il un produit liquide ?
    merci pour votre réponse
    richard

    • barrabas

      Bonjour Richard,

      Nous conseillons la méthode ibérique, alias Manual 🙂
      A la mano !!!
      Mais nous ne sommes pas spécialisé dans ce genre de lutte hélas, et pas d’info particulière à te donner …
      Désolé …

Laisser un commentaire

Champs Requis *.