Hydroponie.fr

Culture Hydro

Mendota : Production locale en hydroponie pour solution globale.

| 0 Commentaires

628x471Mendota USA : Une serre Hyroponique à l’école

Sur cette photo du 10 mars 2014, Kyle Ladenburger, à gauche montre à un étudiant de première année à l’école de Mendota, Damian Hebert, comment planter un semis de salade dans le système hydroponique, afin que la future plante puisse puiser tous les nutriments nécessaires d’une manière optimale.

Le système a été installé dans la serre de l’école un plus tôt, dans le but de produire environ 180 salades en a peu prés 60 jours.
Les récoltes seront ensuite cuisinés et servis à la cantine de l’école.

Mendota Ill : Cela fait peu de temps que la culture locale a pris de l’importance dans la région de Mendota, ce projet à vu le jour suite à un partenariat entre un commerce local et le lycée de Mendota Ill, afin de fournir la cantine en salades produites directement sur le campus.

Jeff Landers, professeur en agriculture, qui est dans le conseil d’administration du lycée, nous dis que l’idée de mettre un système hydroponique afin de faire pousser des salades, a germé l’année dernière.
A la base c’est une idée de Caroline Pollard, qui savait que ce genre de projets était déjà en place dans d’autre écoles.

Mme Pollard est décédée le 04 Aout 2013, mais l’idée de lancer une culture hydroponique avait bien progressé, et le projet a vu le jour grâce à un petit coup de pouce de l’entreprise EnP inc, qui commercialise la gamme de produits de jardinage “Age Old Organic” dans la région de Mendota.

Kyle Ladenburger a travaillé en collaboration avec EnP, afin de mettre en place le système hydroponique. Il s’est aussi porté volontaire pour aider les étudiants à se familiariser avec le système.

nft2Il nous apprend qu’il y a plusieurs types de systèmes hydroponiques, celui qui est utilisé à l’école de Mendota fonctionne par nutrition sur tapis racinaire
Nutrient Film Technic” ou plus communément appelé “NFT”.
Le principe c’est que les plantes se nourrissent sur le tapis racinaire irrigué en permanence avec la solution nutritive.

D’habitude une laitue prend à peu prés 80/90 jours pour arriver à la récolte alors qu’en NFT cela ne prendra que 60 jours.
La culture hydroponique permettra aux étudiants de faire pousser un plus grand nombre de salades dans un plus petit espace qu’en agriculture traditionnelle.

Si il y a de la neige au sol en Mars peu de gens font pousser des laitues ou autre chose, mais à Mendota la serre donne une longueur d’avance aux étudiants. Néanmoins ce système demande un plus d’attention, par exemple il faut éviter que le soleil ne ravage (surchauffe) les racks de jeunes semis.

Le système est très sensible à la chaleur et à l’humidité nous dit Kyle. Damian Hebert et Greg Bator sont les deux étudiants qui ont monté le système et de ce fait ils seront les garants de son bon fonctionnement.

“Dans une culture hydroponique beaucoup de facteurs entre en compte à savoir le Ph de l’eau, l’électro conductivité (mesure de la concentration des minéraux dans la solution nutritive) :
la science et la technique ont une place importante dans ce genre de culture. »

De plus en plus on constate un regain d’intérêt pour la nourriture Bio ou local. A force de campagne de publicités ces dernières années, avec un seul mot d’ordre “Manger Local” les mentalités ont évolué.
D’autant plus que c’est un secteur en plein essor et cela permet aux étudiants d’approfondir la question, si jamais ils souhaitent faire carrière dans l’agriculture (moderne).

Hebert a toujours eu un intérêt certain pour l’agriculture, et le fait d’avoir travaillé sur le projet hydroponique  à décuplé sa curiosité pour le domaine.
“L’an dernier j’ai travaillé dans une serre mais nous n’avions pas de serre en hydro et donc je m’y suis tout naturellement intéressé”.

Quand Landers n’enseigne pas il cultive, mais pour lui l’hydroponie bouleverse les normes de la culture, et grâce à cette expérience il a beaucoup appris.
En agriculture classique on porte moins d’attention au Ph de la terre et de l’eau, l’hydroponie allie les progrès de la science au savoir de la culture dites classique.

Landers a réussi à obtenir des subventions pour le réservoir et la pompe du système, et de son coté Landenburger nous raconte que Enp à offert les solutions nutritives nécessaires afin que les plantes puissent se développer. Il a aussi proposé son aide en tant que bénévole afin d’aider les étudiants à gérer le système.

“Il faut vraiment regarder les fluctuations du Ph de l’eau ce qui n’est pas nécessaire dans une culture en terre classique. Lorsque l’eau circule les plantes vont plus se nourrir et de ce fait il faut garder un œil avisé sur la nutrition des plantes”.

 

testeur ec hannaDe plus il a montré aux étudiants comment se servir d’un testeur EC afin de mesuré la conductivité électrique dans l’eau. Plus la charge électrique est importante;  plus il y aura de minéraux dans la solution nutritive, il faut faire attention à ne pas dépasser un un certain niveau d’EC, car après tout risque de brûler, ce qui influencera directement sur la récolte.

Au fur et à mesure des saisons, le soleil réchauffe la serre, ce qui change complètement la donne vis a vis des températures, en dessous de zéro courant Janvier et février, on observe un retard sur la production. A l’heure actuelle les plants de laitues devrait être dans les assiettes de la cafétéria d’ici quelques semaines.

Le proviseur de l’établissement, Jeff Prusator, nous raconte que les étudiants et l’équipe enseignante sont enthousiastes pour les laitues « Home Made ». Alors que l’hydroponie commence à gagner du terrain dans le pays, Mendota est probablement la seule école de la région à utiliser un système hydroponique directement sur le campus.
Landenburger espère que cela va évoluer et qu’un jour chacun sera autonome.

Hydroponie mode d’emploi:

L’hydroponie consiste à faire pousser des végétaux principalement des légumes hors sol. Le système étant fermé (cycle fermé) l’eau circule et passe dans des chambres racinaires dans lesquelles les plantes peuvent se nourrir directement dans la solution par le biais de leur racines.

Les laitues qui poussent à Mendota ont besoin de treize minéraux différents pour arriver à termes, ces minéraux sont dissous en petites quantités dans l’eau. Les graines sont plantées dans des cubes de laines de roche, une fibre fabriqué à partir de basalte. La laine de roche sert en quelque sorte d’encrage pour les jeunes racines, cela évite de les noyer dans trop d’eau au démarrage de la culture.
L’eau est oxygéné lorsqu’elle est pompé dans le réservoir. Il est nécessaire de contrôler la solution pour vérifier si le Ph et l’EC sont correct à l’aide d’appareils adéquats.

L’hydroponie permet une réutilisation de la solution car cette dernière après être passé dans les chambres racinaires et récupéré dans le réservoir pour ensuite être utilisé à nouveau pour le prochain arrosage ce qui est plus propre qu’une culture classique, où les eaux usées sont simplement versés dans les nappes phréatiques. Une culture Hydroponique prend aussi moins de place qu’une culture classique.

De plus, un avantage très intéressant est que les systèmes hydroponique sont souvent placés dans des serres ce qui permet de cultiver toute l’année, à condition de respecter les bonnes conditions climatiques.

Source : http://www.sfgate.com

Téléchargez le guide sur aquaponie.et

Laisser un commentaire

Champs Requis *.