Hydroponie.fr

Culture Hydro

Les tubes Fluos (CFL – Greenbox)

| 0 Commentaires

Les tubes Fluo (CFL – Greenbox)

On entend souvent dans la vie de tout les jours, des personne qui parle de « néons » pour désigner les tubes fluorescents, et ce, souvent à tort (métonymie).
Car si les tubes néons existent bel et bien, ils ne sont qu’un type particulier de tubes fluorescents. Ces tubes sont remplis de gaz néon qui, au passage de l’arc électrique, va diffuser une lumière rouge vif.
Ces tubes ne sont pas utilisés pour l’éclairage des plantes. Les lampes fluorescentes utilisées en horticulture contiennent un mélange de vapeur de mercure et d’argon.

Les tubes fluorescents et lampes fluocompactes (ou CFL, compact fluorescent light, lampe à économie d’énergie) sont des lampes à décharge et ont donc le même principe de fonctionnement que les lampes à vapeur de sodium haute pression ou aux halogénures métalliques.

greenbox-110wCependant, à l’inverse de ces lampes à décharge haute intensité (lampes H.ID) le gaz est contenu dans les tubes fluorescents sous une faible pression. Ce gaz est un mélange de mercure et d’argon principalement.

Enfin, les tubes fluorescents émettent un rayonnement dans l’ultraviolet (invisible pour l’homme) qui est converti en lumière visible, par la poudre phosphorescente blanche qui tapisse la surface des tubes.

On fait une distinction entre les tubes fluorescents et les lampes fluocompactes car elles ont des rôles différents dans l’espace de culture : les premières sont destinées à la multiplication tandis que les secondes sont utilisé comme source lumineuse complémentaire.

La forme des tubes fluorescents peut être variés : droit, rond, avec des arrondis. C’est une des raisons pour laquelle les tubes fluorescents se rencontre dans l’éclairage des enseignes.(magasins).
Les autres raisons de leurs succès résident en

– L’efficacité lumineuse satisfaisante pour un certain nombre de plantes,(de 75 à 85lm/W)

– Une excellente distribution spectrale dans le PAR

– Faible dégagements de chaleur,

– Grand choix de teintes de lumière (température de couleur chaude de 2000K à froide de 8000K) qui permet des combinaisons entre les différents spectres lumineux des lampes.

Voilà pourquoi les les lampes fluorescentes sont utilisés dans les laboratoires de culture in-vitro et dans les cultures en étages. (Multiplication: semis, bouturage).

kit_cflLes tubes fluorescents et les lampes fluocompactes (ou fluocompactes, lampe à économies d’énergie, ) ne sont en réalité qu’un même type de lampe : le tubes fluorescent de cette dernière a été « plié » en plusieurs parties Cela garanti une longueur de tube importante mais qui mobilise peu de volume de l’espace de culture.

Le ballast et le starter nécessaire au fonctionnement est directement intégré sur la lampe. Il suffit de la viser dans son culot installé sur le réflecteur. Celui-ci permet d’optimiser l’éclairage en dirigeant la lumière vers la surface à éclairer .

Les tubes fluorescents « classique » s’installe sur leur support faisant également office de réflecteur. Le starter et le ballast sont dans ce cas installés sur le luminaire (réflecteur).

Lampes fluos et jardins de poche….

On rencontre souvent ces lampes dans les espaces de cultures de très petits volumes dont l’emploi des lampes H.P.S et M.H est exclu pour cause de dégagement de chaleur. On rappelle que les ,lampes fluorescentes dégagent peu de chaleur, ce qui permet de les disposer au plus près des plantes ( cf : la loi de l’inverse du carré des distances) et de compenser ainsi leur flux lumineux limité ( bien loin des HPS).

(Ces lampes peuvent aussi être le choix idéal s’il règne une température élevée dans votre espace de culture: combles, dépendances, abris de jardins en été. )

On peut parvenir à des résultats corrects en utilisant des tubes fluos en s’arrangeant pour maintenir des petites plantes. (On peut les installer dans l’espace de production des la germination ou l’enracinement des boutures. )

Ensuite, il faut se doter de très nombreux tubes fluorescents (pour augmenter l’éclairement lumineux), qu’il faut judicieusement disposer. Mais dans ce cas attention à la facture lors du remplacement des lampes en fin de vie. Car s’ils sont peu onéreux, et économique d’utilisation, les tubes fluorescents ne sont pas gratuit pour autant.

Cette « technique » est particulièrement appropriés aux tubes fluorescents linéaires («lampes fluocompactes à alimentation séparée ») pour littéralement tapisser les parois de espaces de culture.

Ainsi, la plante bénéficie d’un éclairement homogène, intense, de très bonne composition spectrale sur l’ensemble des végétaux.

Hydrobox.com, Growshop.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.