Hydroponie.fr

Culture Hydro

Hydroponie spatiale : des plantes sur la lune et sur mars !

| 4 commentaires

Hydroponie spatiale

Hydroponie spatiale…

Hoho ! Le truc quand on veut envoyer des bonhommes sur la lune, des bonhommes qui sont des « unités carbones », c’est d’abord leur trouver de l’eau et ensuite de quoi les nourrir ! De même, un vaisseau spatial embarquant des humains pour explorer la lune doit pouvoir alimenter l’équipe en air, carburant, eau et nourriture afin que la mission réussisse… Réduire la part d’un de ces postes permet de faire de la place pour embarquer d’autres bricoles. Que du bon sens jusque là ! Une seule solution, l’hydroponie spatiale.

Depuis que de l’eau a été trouvée sur la lune ou sur mars, les chercheurs tout en foufelle étudient la possibilité de coloniser la surface des dits cailloux. Le moyen de le savoir : envoyer des graines et voir si elles germent. Les graines sont très sensibles à leur environnement et si elles parviennent à survivre aux radiations et à une autre gravité, cela donnera espoir aux scientifiques que c’est faisable.

Nos amis américains et leur très sérieuse agence spatiale  la NSA NASA y travaillent ! Ainsi, la NASA a annoncé qu’elle avait l’intention d’étudier le développement des plantes sur la surface de la lune et nous livre ainsi quelques détails concernant son projet : Lunar Plant Growth Habitat. La NASA espère en 2015 faire pousser du basilic, du cresson et des navets sur la lune dans des capsules hérmétiques. Miam ! Il s’agirait de la première expérience de naissance de la vie extra terrestre !

Ce n’est pas le seul projet de culture sur les satellites de la terre. En mai, la NASA, toujours elle, a annoncé qu’elle étudiait la possibilité de cultiver sur la planète Mars afin de nourrir les humains qui iraient y habiter en 2030 (Red Project), ce qui leur fait dire que les premiers humains à coloniser Mars seront … des agriculteurs. Mars One, une compagnie Néerlandaise y travaille également afin de nourrir les candidats volontaires sélectionnés qui se seront vu offrir un ticket sans retour pour la planète rouge !

Qui germera grandira ! Qui vivra verra !

Sources :

Slashgear.com,

Hngn.com

4 Commentaires

  1. barrabas

    Petite question qui me turlupine : La NSA écoute-t-elle aussi les plantes pousser ???

  2. C est génial. Nos petits enfants apprécieront. Le système existe déjà en Afrique.

  3. Des premières études dans ce sens avaient été faites par les ingénieurs de GHE (fabricant de fertilisant américain) avec leur engrais devenu mythique le Floraseries, a voir par la suite si toutes ces plantes venu d’ailleurs écloreront un jour de leur petites coquilles sur des terres (planètes) encore principalement « inconnu »…

Laisser un commentaire

Champs Requis *.