Hydroponie.fr

Culture Hydro

Le Goutte à Goutte ou percolation

| 6 commentaires

Principe Général de la percolation :

Le système à percolation est utilisé majoritairement par les professionnels dans les serres de production de maraîchage et floriculture (Tomates, Concombres, Fraise) (Rose, Gerbera)…

C’est un système fiable, efficace et relativement simple d’installation et d’utilisation.

Les systèmes par percolation du commerce ont pour nom Panda hydro, Flo-Grow, ou encore Waterfarm.

les systèmes par percolation ou goutte à goutte sont les ancêtre des dispositifs hydroponiques conçu pour les amateurs. Ils sont toujours en service car ils donnent toujours d’excellents résultats en ayant un fonctionnement aisé.

waterfarm


Fonctionnement :

La solution nutritive est distribuée directement à la base de la plante (au sommet du système racinaire) au moyen de goutteurs ou de capillaires (tuyau très fin réduisant faisant office de goutteurs). La solution percole (d’où le nom…)à travers le substrat.

Les excédents sont évacués par la base inférieure (grâce aux fentes de drainage des pains et pots) vers des gouttières de récupération et peuvent être réutilisés après rectification du pH et d’EC.

Il existe 2 méthodes pour prélever la solution nutritive, la transporter dans le circuit de distribution, et la distribuer par les goutteurs :

-Tout simplement avec une pompe à eau (pompe pour aquarium ou vide cave selon l’installation)

-avec une pompe à air pour aquarium: la pompe injecte de l’air dans un tuyau dont la base est immergée.
L’air emprisonne l’eau dans le tube ce qui crée une montée de la solution nutritive jusqu’à la base de la plante. Un tuyau percé assure la distribution de la solution nutritive.

Cette méthode à l’avantage d’aérer la solution nutritive avant qu’elle soit apportée aux plantes. Par contre elle est légèrement plus bruyante que la méthode utilisant la pompe à eau.

Les débutants/novices en hydroponie apprécierons ce système hydroponique par percolation. Il est souple et présente une certaine inertie. La présence d’un substrat ayant un pouvoir tampon* limite les conséquences d’erreurs , comme un excès d’engrais…

Le système par percolation permet la culture en sac vertical, ce qui optimise l’occupation de l’espace. de production.

(* Pouvoir tampon: capacité d’un substrat à s’opposer aux variations brutales)

Substrat et irrigation :

Le choix du substrat est vaste…car tous peuvent s’utiliser (a priori) en système par percolation.

Les professionnels de l’horticulture utilisent des pains de laine de roche pour sa durabilité et son excellente rétention d’eau. Un substrat ayant une « bonne réserve d’eau » constitue une sécurité en cas de panne de la pompe de distribution ou coupure d’électricité.

Les pains de fibre de coco commencent à apparaître dans les unités professionnelles utilisant la percolation. Ils remplacent ainsi avantageusement la laine de roche comme substrat (bonne rétention d’eau et aération) car la fibre de coco est entièrement biodégradable.

Les jardiniers amateurs ont un choix plus vaste :

-les billes d’argile expansées, la pouzzolane sont des substrats très drainant assurant une grande aération du système racinaire. Mais leur faible disponibilité en eau impose une irrigation précise…en théorie. Car en pratique, les systèmes de cultures utilisant ce type de substrat très drainant peuvent être irrigués par intervalle régulier ou en continu sans risque d’hypoxie ou d’anoxie du milieu racinaire.(hypoxie: diminution de la concentration en d’oxygène, anoxie: privation d’oxygène)
Cependant, l’apport de solution nutritive en continue doit être très légère, pour ne pas saturer le substrat.

La circulation de la solution nutritive sur la surface du matériaux assure son oxygénation.

-Ils peuvent utiliser les même substrats que les professionnels: laine de roche, fibres de coco. Les apports en solution nutritive doivent être précis. Il ne faut jamais « noyer » la laine de roche. Ce substrat étant une véritable éponge, une irrigation excessive peut conduire à un manque d’oxygène aux racines.

A l’inverse, des apports limités de solution nutritive (sans drainage) mènent à une accumulation de sels dans le substrat. A concentration élevée, ces sels sont toxiques pour les plantes (comme l’a formulé Paracelse ce qui fait le poison, c’est la dose…).

Pour prévenir ces accumulations de minéraux potentiellement toxiques, il faut apporter la solution nutritive en « excès », de manière à obtenir 20 à 30% de drainge.

Tout l’art du système par percolation consiste à trouver le compromis entre l’humidité et l’aération du substrat. Pour cela il faut faire varier la durée et la fréquence des irrigations en sachant que de fréquentes irrigations de courte durée sont préférables aux inondations prolongées du substrat. ( meilleurs oxygénation des racines.)

Entretien :

L’entretien des systèmes à percolation concerne surtout la ligne distribution de solution nutritive:

Les engrais ont tendance a former des cristaux qui colmatent les goutteurs. L’irrigation en eau et nutriments est, de ce fait moins, homogène sur l’ensemble de la culture.

Pour résoudre ce problème il faut remplir le réservoir avec de l’eau chaude (de préférence) avec un pH acide. . Attention, chaude mais pas bouillante: la plupart des pastiques utilisés pour la fabrication de systèmes hydroponiques sont déformables sous l’action de la chaleur.

Certaines fabricants (House&Garden : Drip Clean) propose des nettoyants qui solubilisent les cristaux colmatant les goutteurs.
Ils s’ajoutent dans la solution nutritive en cours de culture et son à prendre en compte dans le programme de fertilisation.

Téléchargez le guide sur aquaponie.et

6 Commentaires

  1. Système hydroponique fiable et très performant, en quelque sorte pionnier dans le domaine. On peut utiliser tout types de substrat avec, mêmes si les billes d’argiles sont selon moi le plus adapté . La Laine de roche va avoir tendance a trop se tasser et à faire des algues a la surface du substrat. Ce système est parfait pour laisser une plantes mères qui fournira une grande quantité de clones. Le ficus, est, me semble t’il une des premières plantes à avoir été cultivé dans les systèmes a percolation. Comme mentionné dans l’article le fait que cela fonctionne avec une pompe a air et non une pompe a eau procure plusieurs avantage, une oxygénation constante de la solution nutritive et donc de ce fait des racines par la même occasion, de plus les capillaires ne se bouchent que très rarement à cause de la cristallisation des sels.

  2. simple , facile au nettoyage , GHE a mis au point l’arme ultime des petits comme des grands hydroculteurs.
    La pompe a air garantissant une oxygénation de l’eau optimal , c’est l’arme parfaite pour une bonne croissance et une floraison optimal.
    Merci a « bleizh_du » pour toute ces précisions.

  3. Petit rajout le Drip Clean cité plus haut est à utilisé avec tout types de systèmes hydro pas spécialement ceux à percolation il permet un détachement des sels et de ce fait maintient la tuyauterie propre et fonctionnelle. Dans le même style GHE a récemment lancé un nouveau produit, FloraKleen qui à la même utilité que le Drip Clean, tout cultivateur hydro devrait avoir son petit flacon de ce genre de produits.

  4. Ping : Le mur végétal : conception, réalisation et entretien. | Hydroponie.frHydroponie.fr

  5. Ping : Billes d'argile expansée | Hydroponie.frHydroponie.fr

  6. Ping : Laine de roche, le substrat hydroponique idéal. | Hydroponie.frHydroponie.fr

Laisser un commentaire

Champs Requis *.