Hydroponie.fr

Culture Hydro

Le substrat en fibres de Coco : Coir

| 3 commentaires

fibres de coco coir à l'état sauvage

Les fibres de coco : qu’est ce que c’est ?

Les fibres de coco proviennent évidemment des cocotiers, (Cocos nucifera.). C’est un palmier poussant en bordure de plage et qui donne les fameuses noix de coco. On en tire de nombreux usages: alimentaire (la pulpe est comestible) industriel (huileries) et cosmétique. (le monoï en association avec la fleur de tiaré).
On utilise aussi les fibres pour la fabrication de cordages, toiles, tapis, etc. et le bois pour la construction. Pour l’anecdote, on réalise aussi de la gravure sur coco !

Bref, avec tous ces usages le cocotier est un peu le cochon du monde végétal !

Mais revenons à nos fibres de coco, qui donneront le substrat.

Elles proviennent de la « coquille » ( mésocarpe plus exactement, c’est la substance filandreuse contenue entre l’épiderme et la pellicule interne) de la noix de coco.

Les fibres subissent un rouissage (trempage prolongé dans de l’eau douce) qui permet de séparer les fibres entre elles et d’éliminer le sel (chlorure de sodium : sel marin provenant des embruns).
En concentration élevé le chlore mais surtout le sodium sont toxiques pour les plantes. (Sauf pour les plantes halophiles comme la salicorne !)

Après un compostage qui permet de stabiliser les caractéristiques chimiques et physiques du futur substrat les fibres sont calibrées puis ensachées. Certaines fabricants « ensemencent » la fibre de coco de micro-organismes bénéfiques du genre Trichoderma. Ces champignons empêchent dans un premier temps l’installation d’un champignon pathogène et limite ensuite sa propagation sur lFibres de coco coir‘ensemble de la culture. On citera ainsi en exemple le cana coco professionnal plus.

L’essentiel de la production est réalisée en Inde et au Sri Lanka. Les fibres de coco parviennent jusqu’à nous par bateaux, elles sont conditionnées en big bag, sac de 50l, pains de 100 x 15 x 7,5 cm ou en briques compressées.

Utilisation des fibres de coco

La fibre de coco est un substrat qui s’utilise pur ou en mélange (10 à 20 % de perlite pour améliorer le drainage). On peut l’utiliser dans les dispositifs par percolation (goutte à goutte) en sub-irrigation (avec une couche d’argile expansé à la base du pot, pour améliorer le drainage).

Ce substrat ayant une CEC (Def : voir fin du tableau de comparaison des caractéristiques de substrats), il a la capacité de stocker des ions. Les fibres peuvent devenir de plus en plus « salées », accumulant de grandes quantité d’éléments nutritifs. (pouvant devenir toxique). Il faut faire attention à ce phénomène en culture hydroponique ; Pour éviter cette accumulation, il faut toujours arroser les fibres de coco à l’excès. Si malgré tout les ions s’accumulent il faut rincer les fibres de coco avec une solution nutritive très diluée.
Il existe également différente solutions qui élimine les excès de sels ( voir produits de rinçage encore autorisée)

Mais la meilleure des précautions est de ne jamais sur doser les engrais, surtout en coco.

Caractéristiques des fibres de coco :

Les fibres de coco ont une rétention en eau et un pouvoir capillaire élevée qui permet d’espacer les cycles d’irrigation.( Les fibres de coco ne doit jamais être noyées)

Les points forts des fibres de coco résident en sa grande stabilité de sa structure (la durée de vie des fibres est de 10ans). De plus ces fibres assurent une bonne répartition de l’air et de l’eau dans le substrat, surtout après l’apport d’eau.

Enfin, l’élimination des fibres de coco en fin de vie ne pose pas de problèmes comme la laine de roche. La coco peut être réemployer avantageusement au jardin potager comme amendement organique. (elle améliorera la structure du sol)

Le points faible concernent surtout la variabilité des caractéristiques chimiques en fonction de l’approvisionnement. La présence de sels de mer, une dégradation rapide des fibres montrent que certaines étapes de la fabrications ont été bâclées (ex : rinçage , compostage)

Hydrobox.com, Growshop.

3 Commentaires

  1. La fibre de coco est un substrat tout support et tout type de culture. Il est tout aussi bien possible de l’utiliser en culture classique (en pot avec arrosage manuel) qu’en culture hydroponique (semi hydro pour être exact). La coco a une très bonne rétention d’eau ce qui permet de limiter les arrosages, la légèreté du substrat permet une très bonnes aération de la masse racinaires de plus comme mentionné dans l’article l’ajout de « Trichoderma Harzianum » favorise encore plus l’enracinement des plantes. La coco est donc un substrat peu couteux et très avantageux sur le point de vue du développement de la plante. Je conseil ce substrat à tout le monde.

  2. Ping : Caractéristiques des substrats hydroponiques : tableau récapitulatif | Hydroponie.frHydroponie.fr

  3. les substat en fibre de coco peut aussi etre meilleur pour la production des pleurotes?

Laisser un commentaire

Champs Requis *.