Hydroponie.fr

Culture Hydro

Extrait et crème d’algues : varech – goëmon

| Un commentaire

Extrait et crème d’algues :varech – goëmon

Sortez le ciré, les bottes en caoutchouc… hissez la grande voile et larguez les amarres…

Ascophyllum nodosum est une algue brune qui pousse sur les fonds rocheux des côtes nord ouest et nord-est de l’océan atlantique. On la récolte principalement en Norvège, au Canada et en Bretagne à partir de bateaux (les goémoniers) prospectant les fonds marins.

goémoniers

Les hommes utilisent les algues en agriculture comme amendement organique depuis des temps reculés. Mais c’est grâce à sa richesse en éléments nutritifs et stimulateur de croissance qu’elles sont employés si largement en horticulture (et en viticulture).

L’algue, appelé Kelp en anglais, concentre dans ces tissus une gamme très large de minéraux essentiels pour les plantes (macro éléments et oligo-éléments, tous sont présent!) et d’autres qui le ne sont pas mais qui ne font pas de mal.(mais qui le sont pour l’homme comme l’iode, le fluor, le sélénium)

L’Ascophyllum contient de nombreuses substances favorisant la croissance des végétaux :

– Des hormones (cytokinine, gibbéréline,)

– Des acides aminées

– Des polysaccharides

– Des vitamines du groupe A, B (dont la vitamine B1 antistress pour les végétaux,), l’acide ascorbique (vitamine C), et vitamines H et K.

Ces végétaux renferment de nombreuses substances comme le mannitol, de la bétaïne qui interagissent avec les végétaux. (Les études sur le sujet sont peu nombreuses). Il semblerait que la bétaïne intervient dans les réactions de protection au froid, au stress hydrique et qu’elle améliore la production de chlorophylle.


Autres avantages : alginates, laminarine

Enfin, l’algue contient une teneur élevé en alginates, substances aux propriétés gélifiante et collante qui permet d’utiliser une dilution de crème d’algue en pulvérisation foliaire sans ajouté d’agent mouillant. Le liquide s’étale bien sur les feuilles ce permet aux plantes d’absorber facilement les nutriments (par les stomates). Les pulvérisation de crèmes et extraits d’algues font d’ailleurs des merveilles pour rétablir une plante carencée en nutriments.

hydropassion_liquid_oceanLes crèmes et extraits d’algues peut être utilisés avantageusement par les cultivateurs amateurs qui apprécient l’odeur de la mer, et ceux qui souhaitent augmenter le rendement de leur productions sans négliger la qualité.

Véritables cocktails d’éléments organiques et minéraux multi-vitaminés, cette algue contient aussi une molécule, la laminarine, qui stimule le système de défense des végétaux (notamment la production de phytoalexines, antibiotiques végétaux) qui leur confère une certaine résistance face à différents pathogènes. (La laminarine est un éliciteur…). De ce fait l’utilisation en pesticide peut être limité.

Ces préparations sont utiles pour ceux qui utilisent de l’eau de pluie dans le but de la minéraliser avec de nombreux éléments tout en apportant des substances promouvant la croissance des plantes. Il faut cependant s’assurer que ces liquides sont se solubilisent parfaitement dans la solution nutritive afin de ne pas boucher les systèmes d’injection de solution.

Ils se présentent sous la forme d’un liquide marron assez pâteux. Il faut bien d’agiter la bouteille d’extrait ou crème d’algue pour homogénéiser le liquide avant de l’incorporer dans la solution nutritive. L’utilisation de ces préparations avec des systèmes aéroponiques est à déconseiller, les dépôts bouchent facilement les gicleurs qui diffusent mal la solution nutritive sur les racines.

A ce propos, comme les préparations d’ascophyllum améliorent l’assimilation des minéraux et en fournissent une large palette, il peut être envisagé de réduire les doses d’engrais dans la solution nutritive.

Différentes utilisations possibles : polyvalence extrême.

Les crèmes d’algues peuvent être employé avantageusement pour favoriser l’enracinement des semis, jeunes plants et plantes récemment installé dans des support de culture fibreux, type la laine de roche (coco, gardex) et éviter le stress du repiquage .

Il faut immerger le support de culture de manière à ce qu’il soit totalement gorgés de la solution composé d’eau et d’extrait d’algue. Les végétaux seront transférer dans leur substrat après ressuyage.(après l’évacuation de l’excès d’eau du substrat)

Dans le cas de la laine de roche, on peut procéder à cette opération lors de son « tamponnement » à pH de 5,5 (cf substrat, laine de roche)

Téléchargez le guide sur aquaponie.et

Un Commentaire

  1. Fuji

    Les algues sont en quelque sorte le stimulant de vitalité ultime pour les plantes, des produits comme Liquid ocean, Bio Weed ou Algamix sont très bien dosé pour la nutrition. Personnellement je les conseil plutot en pulvérisation foliaire tout au long du cycle de croissance, la vitamine B1 qu’il y a dedans permet réellement de diminuer le stress de la plantes lorsqu’on travail dessus (rempotage, palissage, bouturage etc…).

Laisser un commentaire

Champs Requis *.