Hydroponie.fr

Culture Hydro

L’éclairage horticole des espaces de cultures en absence totale de lumière naturelle

| Un commentaire

Éclairage horticole : que la lumière soit !

L’éclairage horticole est une discipline à part entière et, aujourd’hui, les avancées scientifiques, techniques et matérielles se révèlent très efficaces. Dans un sens, elles permettent de contrôler l’apport en lumière pour vos plantes au lumens près. Ainsi, dans les espaces de culture intérieur, lampes et tubes fluorescent remplacent-ils le soleil en tentant d’offrir la même quantité de lumière, et la même qualité qu’un rayon de lumière solaire par un spectre lumineux le plus approchant possible.

Le but pour l’horticulteur d’intérieur est de trouver un palliatif à ces rayons solaires afin de fournir l’énergie lumineuse nécessaires pour les plantes.

La puissance lumineuse à installer en intérieur dépend avant tout du type de plante. (d’ombre ou de lumière). Les plantes cultivées en hydroponie sont pour la plupart des plantes de lumière qui demandent entre 400 et 600 Watts, par m² de culture au sol.

Les dispositifs d’éclairage utilisés aujourd’hui en horticulture fournissent 55 000 lumens pour une H.P.S de 400W et 88 000 lumens pour les 600W. (Le lumen est une unité utilisé pour mesurer un flux lumineux : Il correspond au flux émis dans un angle solide de 1 stéradian par une source ponctuelle d’une intensité de 1 candela).

Pour tirer le meilleur d’une plante qui poussent dans un système hydroponique, il faut s’approcher d’un flux lumineux d’environ 60 000 lumens par m² de culture au sol,

L’éclairage horticole : de l’ampoule à la plante !

Comment calculer la distance idéale entre la source lumineuse et la plante ?

La distance qui sépare la source lumineuse et le sommet des plantes est extrêmement importante pour l’horticulteur d’intérieur. En effet, nous avons vu que l’intensité lumineuse était un flux lumineux projeté sur une surface donné.

Si un jardinier vient à augmenter la distance qui sépare la lampe de la culture, la source lumineuse débitant toujours la même quantité de photons mais sur une surface plus grande, l’intensité diminue. Au final les plantes reçoivent moins d’énergie lumineuse pour l’assimilation chlorophylliennes (photosynthèse), et auront tendance à tiger (entre-nœuds longs)

Cet exemple met en évidence la loi de l’inverse du carré des distances. Cette loi démontre que l’éclairement varie en fonction inverse du carré de la distances sources lumineuse-surface éclairée.

E= ф / d ²

E correspond à l’éclairement (en lux)
ф correspond au flux lumineux (en lumen)
d est la distance qui sépare la source lumineuse de la surface éclairée (le sommet des plantes)

éclairage horticoleVous suivez ? Non ? Alors retenez simplement que concrètement, une lampe situé à 2 mètre d’une cible éclaire 4 fois moins cette surface qu’une lampe situé à 1 mètre ( et 9 fois moins si elle situé à 3 mètres)

Voilà pourquoi il faut disposer la source de lumière au plus près des plantes.

Ouille ! ça « Prûle » !éclairage horticole

Cependant,il se pose un problème d’ordre technique: les lampes (H.P.S, M.H surtout) sont aussi des sources de chaleur importante qui peuvent causer des dommages aux plantes comme des brûlures si elle sont placées trop près de celles ci. Heureusement pour nous, les fabricants se démènent pour trouver des solutions permettant de réduire la chaleur dégagée par l’éclairage horticole. Le cool tube (réflecteur ventilé), par exemple, est un accessoire qui permet d’évacuer directement la chaleur de ces systèmes d’éclairage horticole. Ceci permet de réduire la distance entre la lampe et les plantes et de gagner en éclairement.

éclairage horticoleLes tubes fluorescents et les lampes fluo compacts (de type à économie d’énergie) n’émettant que très peu de chaleur, elles peuvent être placées au plus près des plantes. Dans tout les cas de figure, il faut veiller à ce que les sources lumineuse viennent pas bûler les feuilles de vos protégées. (Avec des températures supérieurs à 40°C, le processus de photosynthèse s’arrête et la dégradation des tissus de la plante augmente.)

L’éclairage ne doit jamais être un facteurs limitant en culture hydroponique. En effet, cette technique de culture hors-sol permet une augmentation de la qualité et/ou du rendement à conditions que l’éclairement et les autres facteurs environnementaux y soit suffisant. Cette réflexion vaut aussi pour les plantes cultivé dans du terreau !

L’éclairage horticole en pratique :

Pour résumer les moyens d’augmenter l’intensité lumineuse d’une culture, les jardiniers peuvent

– Utiliser des lampes avec un meilleur rendement,

– Utiliser plus de lampes (ce qui fera augmenter la température dans l’espace de culture),

– Limiter la distance qui sépare les plantes de la source lumineuse,

– Limiter l’absorption de la lumière par les murs et plafonds en utilisant des réflecteurs et des matériaux de couvertures réfléchissants (comme les films réfléchissants)

Hydrobox.com, Growshop.

Un Commentaire

  1. Fuji

    Très important de respecter la distance entre les plantes et la lampe car si la lampe est trop proche les plantes brulerons et donc le résultat final de la culture sera amoindris. Il faut aussi adapter son éclairage à son espace, par exemple on ne met pas une ampoule 600 watts dans une superficie de 60cm * 60cm, une 250 watt suffira amplement pour un espace de culture de ce gabarit.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.