Hydroponie.fr

Culture Hydro

Culture hydroponique de la Tomate pour amateur

 

La culture hydroponique de la tomate

Par Shankara Naika, Shankara Naika, Joep van Lidt de Jeude, Marja de Goffau, Martin Hilmi, Barbara van Dam, Barbara van Dam.culture hydroponique des tomates

Les tomates que vous trouvez sur vos étals proviennent largement de cultures hydroponiques.

Ces plantes poussent dans des systèmes N.F.T ou en goutte à goutte dans des serres de production de plus en plus modernes (gestion climatique par ordinateur, irrigation automatisé) et de moins en moins polluante (recyclage des solutions nutritives, amélioration de l’isolation pour réduire la consommation d’énergie).

Les principaux substrat utilisés pour la culture de la Tomate sont la laine de roche, la tourbe dans les régions du nord de l’Europe et la pouzzolane et sables aux sud.

Mais depuis quelques années la fibre de coco fait une belle percée dans le monde horticole notamment pour ses caractéristiques chimiques et physique mais aussi pour son coté propre, écolo…

Tout le monde connait la Tomate pour ses baies savoureuses et colorées mais sa culture l’est beaucoup moins.

Ainsi, on présente les grand traits de la culture hydroponique de ce fruit venu du contient américain. C’est une plante vigoureuse mais sensible aux maladies que l’on peut guider sur un fil à la manière d’une liane. Ils peuvent atteindre 3,5m en serres maraichère, mais il est vrai que la fertilisation carbonée (CO2) aide à la croissance des plantes.

Le dioxyde de carbone est utilisé dans les serres de Tomate du nord de l’Europe (ainsi qu’au Canada et aux Etats-Unis) pour réduire l’ouvertures des ouvrants en hiver (aération), ce qui limite les pertes de chaleur; la Tomate apprécie les température de l’ordre de 22°C .(l’utilisation de CO2 permet une économie sur le poste de chauffage.)

Ici, on vous donne des informations sur la culture de ce légume qui peuvent être mis en pratique…
Germination

On met à germer les graines de Tomates dans des cubes de laine de roche de 36mm que l’on aura tamponné avec de l’eau à pH de 5 à 5,5. On peut y diluer de la crème ou des extraits d’algue qui favorisera un enracinement vigoureux des plantules. Il suffit de déposer à faible profondeur la graine dans le cube de substrat, dans le trou prévu à cet effet. Le tout est arrosé avec de l’eau sans engrais et mis dans un chaud (25°C) et humide (80 %).
Une bâche transparente ou un dôme transparent (mini-serre) pour les petites espaces aident à maintenir ces condition d’humidité tout en conservant la chaleur.
Les cubes doivent être humide mais pas gorgé d’eau, l’air doit être présent dans le substrat.

Les graines de Tomate ne nécéssite pas de lumière pour enclancher la germination, juste un peu d’eau de l’oxygène et un peu de patience.

Lorsque les plantules pointent le bout de son nez, on les placent sous une lumière pas trop forte pour ne les dessécher, voire les brûler. Cependant, une éclairement faible fera tiger (ou filer) les plantes qui présenteront de longs inter-nœuds et une tige peu épaisse. A ce stade, les lampes fonctionnent 16 à 18 heures par jour. Les tubes fluorescent conviennent parfaitement pour les 2 semaines suivant la germination, après il leurs faudra un éclairement plus intense.

A ce stade de croissance et si les conditions sont propices aux développement de ravageurs, un premier traitement foliaire préventif permet de maintenir des plantes sans insectes pour un bon départ de la croissance végétative.
Utiliser de préférence des pesticides biodégradables ne laissant pas de résidus nocif pour l’homme et son environnement.

La mise en place d’auxiliaires de cultures (les gentilles bestioles qui mangent les méchantes) est possible lorsque les plants ont atteint un volume foliaire, lors de la croissance végétative., floraison et fructification. Cette technique de lutte préventive doit être préféré aux traitement insecticides.

Croissance végétative

Une fois que les jeunes plants ont développés 3 feuilles il faut peu repiquer ces cubes de 36mm dans des cubes de 75mm et les mettre dans un espace pour la croissance en attendant leurs installation définitive pour la production de tomates. Le système à table à marée permet d’élever des jeunes plantes et de pouvoir les manipuler facilement selon les besoins de végétaux à planter.

La solution nutritive, faiblement minéralisé au début (EC=0,5 à 0,7 mS/cm) doit être augmenté jusqu’à 2mS.cm au fur et à mesure de la croissance; le pH compris entre 5,5 et 6,2.

Ces pieds de tomates font une grande consommation de potassium et d’azote pendant cette phase de croissance.

L’ éclairage par lampe au Sodium pendant 16 heures garantit une croissance vigoureuse. Procédez à l’ébourgeonnage des gourmands par temps sec; ce sont les ramification qui naissent au dessus des feuilles et qui détournent la sève de la tige principale à leurs profit.
L’hygrométrie doit être proche de 50%. afin de limiter le risque de moisissures (botrytis)

Au bout de 3 semaines de croissance les plants sont prêt à être installés dans l’espace de production. Let’s grow…

Croissance générative: floraison et fructification

Lorsque les pieds de tomate sont assez fort, ils sont installés dans le systèmes hydroponique.

Les systèmes gouttes à gouttes avec des pains de laine de roche sont des dispositifs ayant fait leurs preuves chez les professionnels de l’horticulture. Ces maraîchers utilisent aussi des pains de fibre de coco dont leurs élimination posent beaucoup moins de soucis que la laine de roche.

Après une période d’adaptation (et observation) pour gérer le temps et la fréquence des injections de solution nutritive, les systèmes hydroponiques par percolation sur laine de roche n’auront plus de secret pour l’amateur.

Selon ,l’éclairement et la température de l’espace de culture on peut disposer de 2 à 3 pieds de tomates par pains de 1 mètre avec un écartement de 80 cm à 120 cm entre les pains de laine de roche.

Les pieds de tomates sont posé sur le pain de laine de roche auquel on aura préalablement déchirer au cutter le plastique de protection selon croix pour y insérer le cube. Les goutteurs vont être plantés dans ces cubes. Comme les cubes, les pains de laine de roche doivent être tamponnés à un pH de 5.

L’électro-conductivité du liquide nutritif peut encore être augmenté jusqu’à 3,5 en été et 5 en hiver. Lors de la floraison et fructification les besoins en phosphore et potassium assurent un bon développement des bouquets de fleurs et le grossissement des fruits.

Observez bien le feuillage, la tige, le collet (point qui délimite la tige et le systèmes racinaires) pour y connaître l’état de santé général des plantes (Carence/toxicité/stress climatique) en n’oubliant surtout pas de regarder sous les feuilles , en espérant qu’aucun ravageurs ne s’y cache; sinon traiter en respectant les indications indiquées sur l’emballage des pesticides.

Les bandes ou panneaux engluée permettent d’identifier la présence de ravageurs dans l’espace de culture et de déclencher la lutte chimique si la densité des prises est élevé.

Les panneaux de couleur bleu attirent de préférence les thrips, les panneaux jaunes quant à eux piègent les aleurodes, plus communément appelé mouches blanches et les pucerons.

Ces panneaux adhésifs jaune sont installés au sommet des plantes, car c’est la zone de squattage préférentielle des Aleurodes, comme des colonies de pucerons sur le pied de Tomate.

Les panneaux englués sont de dimensions variés: 10 x 25 cm pour les petites espaces, et 40 x 25 cm pour les grandes surfaces.

En serres horticoles, on utilise 1 panneaux pour une surface de 25 à 40 m². Leurs densité peuvent être augmenter au besoin si le volume foliaire des plantes est élevé.

Dans les petites espaces, ces panneaux collants, participent à la lutte contre les bestioles sans effets dommageables pour les plantes et l’environnement.

L’éclairage doit être intense pour une production de tomate élevé et succulente. Les H.P.S sont les lampes utilisées pour apporter aux plantes un complément lumineux à la lumière naturelle.. Elles offrent le meilleur compromis entre la qualité du spectre et le flux lumineux. L’éclairement doit au moins être équivalent à 12 heures d’éclairage par jour. L’hygrométrie est maintenu à 50% et la température à 22°C. Des conditions environnementales stables limitent le développement de problème physiologique.

Si les fruits sont trop nombreux sur les bouquet, il faut en supprimer quelques un afin de favoriser la maturation des fruits. De même en fin de saison, lorsque les plantes portent de belles grappes de fruits, on peut tailler les feuilles qui crée de l’ombre sur les fruits. Cette opération est à réaliser avec toutes les conditions d’hygiène et de propreté que l’effeuillage impose: les cicatrices crées à la base des pétioles (la jonction entre la tige et le limbe des feuilles) sont autant de portes d’entrées pour les pathogènes, d’autant plus que la liste des pathogènes de la Tomate est longue. Virus (Mosaïque du Tabac), bactéries ( Pseudomonas) ou champignon ( botrytis, mildiou, oïdium), sans compter les insectes qui apprécient la sève de la solanacée et pouvant véhiculer d’autre pathogènes, comme le pucerons qui est un vecteur de la fumagine.

Ils faut savoir que’une grande variétés de ces pathologies se développent sur les plantes les plus faibles. Il convient donc à l’horticulteur d’être particulièrement attentifs aux conditions environnementales (la stabilité de la température causent moins de stress que des fluctuations dignes des meilleurs montagne russes…) et à la nutrition des plantes. Ainsi il y a une correlation entre les excès d’azote et le développement de botrytis.

Pas d’excès d’engrais, pas de carences nutritives(en clair une nutrition minérale équilibrée), des conditions climatiques stables et une propreté irréprochable sont la clé d’une culture de Tomate réussi.

Récolte

Lorsque les fruits ont atteint une maturité convenable, il faut les récolter. Il est préférable de cueillir les fruits en matinée quand le soleil (ou la lumière des H.P.S) n’a pas encore trop tapé sur les fruits. La peau est lisse et la chair bien ferme.

Pour cela, il faut récolter en prenant fermement la tomate en les doigts (en faisant attention de ne pas blesser le fruit les ongles) et en tournant le fruit sur sa tige pour en faire casser le pédoncule.

Une fois le fruit détacher de la plante, il faut le poser doucement dans un contenant.en prenant garde de ne pas entasser les fruits les uns sur les autres, la Tomate étant un fruit fragile.

Source :
Hydrobox Team
Prof Gilberto

Hydrobox.com, Growshop.

Les commentaires sont fermés.