Hydroponie.fr

Culture Hydro

Cout Eclairage et fonctionnement d’une lampe

| 5 commentaires

Cout Eclairage et fonctionnement des lampes

Le prix de l’électricité varie fortement selon les pays, renseignez vous auprès de votre fournisseurs d’électricité pour connaître le prix exact du kilowatt heure.
Pour connaître le coût mensuel de l’éclairage, il suffit de multiplier le prix du kWh par la consommation d’électricité mensuelle.

Calcul du coût de l’énergie électrique.

Un amateur utilise un éclairage d’appoint 12 heures par jour pendant 2 mois

Ce cultivateur dispose d’un kit HPS de 400W (qui consomme en réalité 440w, 10% en plus pour le ballast)

Quels sera le montant de sa facture pour les 2 mois d’utilisation, sachant qu’il paye 0,1329 € TTC du kWh?

Le kits consomme 440W, donc 0,44 kW pendant 12 heures par jour pendant 2 mois, soit:

0,44 x 12 x 60 = 317 kWh

à 0,1329€ le kWh, le coût est de 42 €

La consommation électrique d’un dispositif d’éclairage de 400W représente donc un coût de 42€ pour 2 mois d’utilisation

Puissance du Kit

Consommation électrique mensuelle 18 heures par jour en kWh

Coût mensuel pour 18 heures par jour de fonctionnement en Euros

Consommation électrique mensuelle 12 heures par jour

en kWh

Coût mensuel 12heures par jours en Euros

250W

148

Entre 16 et 20

99

Entre 11 et 13

400W

237

Entre 26 et 32

158

Entre 18 et 21

600W

356

Entre 42 et 47

237

Entre 28 et 32

1000W

594

Entre 75 et 79

396

Entre 50 et 53

Prix moyen mini et maxi selon la tarification de base et heures creuses/pleines . (Prix en vigeur)

Les tarifs de l’électricité en France est d’environ 0,1329 € TTC du kWh avec un abonnement classique. L’abonnement avec l’option heures Pleines/Creuses permet de profiter de tarifs réduits.
Cette option est recommandée pour les installations gourmande en énergie électrique.

Fonctionnement d’un dispositif d’éclairage

Les dispositifs d’éclairage utilisé en horticulture, lampes fluorescentes et à décharges hautes intensités, ont le même principe de fonctionnement.

Sans rentrer dans les détails physiques :

HPS 400 watts

HPS 400 watts

HPS ou MH

Quand le dispositif d’éclairage est sous tension, le ballast « adapte, ou transforme» dans un premier temps l’électricité du réseau en « électricité » qui fera briller la lampe.

Celle ci reçoit l’électricité sous forme de décharges, qui passe d’une électrode à l’autre d’un tube à décharge rempli de gaz et matériaux. Ce tube est lui même contenu dans une ampoule rempli de gaz inerte(comme l’argon).

Quand le dispositif d’éclairage est en fonctionnement, les électrons passent donc d’une électrode à l’autre, en formant un arc électrique et en percutant les molécules de gaz contenu dans le tube de la lampe.

Durant cette collision, les vapeurs de gaz contenus dans les H.P.S ou M.H émettent de l’énergie sous forme d’ondes électromagnétiques directement visible pour l’homme : la lumière ! (Une partie de cette énergie est émisse dans l’infrarouge et l’ultraviolet )

CFL Fluo Compact
ampoule CFL

Ampoule CFL 125 watts

Pour les lampes fluorescentes et CFL, les molécules contenus dans l’atmosphère gazeuse sont excitées par le courant électrique et émettent un rayonnement dans l’ultraviolet, donc invisible pour l’homme.

C’est le revêtement blanchâtre qui tapissent la surface interne des lampes fluorescentes qui converti le rayonnement UV en rayonnement visible.
Les fabricants de ce type de lampes modifient la composition de la poudre appliquée sur la paroi pour changer la composition du spectre lumineux émis par le tube fluorescent.

Usure des lampes

L’usure des lampes à décharges hautes intensités (H.P.S et M.H) comme les tubes fluorescents provient pour la majeure partie de l’allumage des lampes. La durée de vie de ces lampes dépends donc de la fréquence des cycles d’allumage et d’extinction.

Ne vous « amusez » donc pas faire à allumer et à atteindre votre H.P.S, ou tube fluorescents (turbo néons, Envirolite) comme dans un film bien connu, sous peine d’usure prématurée de la lampe

(L’alternance Jour/nuit/jour/nuit, nuit gravement à la lampe !)

Cela explique que certains utilisateurs de système d’éclairage laissent leur lampe constamment allumée (surtout pendant la croissance végétative) ce qui leur permet d’utiliser plus longtemps leur source lumineuse.

Cependant, l’utilisateur d’un dispositif d’éclairage photosynthétique est avant tout un jardinier. Il doit adapter les facteurs environnementaux, à l’espèce de plante qu’il cultive.

Le but est donc de répondre aux besoins d’éclairement des plantes (besoins physiologique). Certaines ont besoins d’une période d’obscurité : Les plantes CAM (ce sont les plantes des régions chaudes) captent le CO2 la nuit, le stock, et l’utilisent la journée. C’est plantes la ne supportent un éclairement en continu et meurent d’épuisement.

Hydrobox.com, Growshop.

5 Commentaires

  1. barrabas

    Bon alors en bitcoins, ça coûte combien la consommation d’une HPS 600 watts avec ballast électronique 🙂

  2. Fuji

    Ha ben voila enfin des réponses claires. Fini le mythe comme quoi mettre une culture en intérieur sous lampes demande l’hypothèque de sa maison… 😀

  3. dit moi c est bien en plus part mois pour une 600 w
    et la nuit il a les heure creuse si pense ?

  4. Bonjour,

    Peut-être une question bête. J’ai un luminaire ( ballast ) où l’on met normalement, une ampoule 400W , culot E40.

    La question est simple ( et peut etre stupide ) : Si je met une ampoule à 9 watt dans l’emplacement où normalement on met une ampoule à 400 watt, que va t’il se passer ? L’ampoule 9 watt va griller directement ? ça va fonctionner sans problème ?

    En vous remerciant 🙂

    • barrabas

      Bonjour Claude F. de Paris

      Un conseil, faites pas le test dans la salle de bain 🙂

      Le problème c’est le ballast qui envoie du 400 watts à l’ampoule !

      Désolé pour la réponse tardive …

Laisser un commentaire

Champs Requis *.