Hydroponie.fr

Culture Hydro

Berre-l’Etang : des agriculteurs toujours moroses

| 0 Commentaires

Berre-l’Etang : les serres en danger

L’assemblée générale des exploitants agricoles, affiliés à la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA), qui tenue jeudi soir dans la salle Alain Bombard fut un copier-coller du tableau peu réjouissant de celle de l’année dernière, avec une dégradation de la situation.

Les intervenants dont la représentante locale du syndicat agricole, Françoise Ballatore, ont rappelé les raisons bien connues. Charges salariales importantes, taxes de toutes sortes (écotaxe), contraintes administratives toujours plus draconiennes, exigences des centrales d’achat et surtout déséquilibre défavorable par rapport aux homologues européens.

serre sud

« Voilà quelques années, nous avions 73 adhérents à notre syndicat. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 44, la différence étant due à des cessations d’activités pour cause de limite d’âge non remplacées ou tout simplement à cause de faillites« , indique la déléguée.

En aparté elle rajoutera :

« Et ce n’est pas fini. Un exploitant va certainement déposer le bilan. Voici quelques jours, il a été obligé de broyer sa production de salades (10 000 pièces sur 5 hectares) car celles-ci ne lui étaient payées que 10 centimes d’euros la pièce« .

Certains ont essayé de relancer leur activité après un 1er dépôt de bilan, mais l’entreprise a bien vite été vouée à l’échec. De plus, les règles communautaires édictées sans connaissance de la réalité du terrain et des traditions (écobuage par exemple) ou environnementales (des pesticides interdits sur le territoire national sont autorisés ailleurs) sont autant d’arrêts de mort de la serriculture locale.

En application de la directive européenne, le classement de la plaine de Berre en zone vulnérable nitrates va être lourd de conséquences pour des trésoreries déjà bien affaiblies, car si les améliorations à apporter sont très lourdes financièrement (création ou adaptation des systèmes de récupération existants), c’est aussi une remise en cause des pratiques agricoles concernées (périodes d’interdiction d’épandage, limitation des rejets des serres hors sol) qui sont édictées.

Les élus locaux pour leur part, conscients des problèmes des exploitants, comme de la nécessité de maintenir une activité séculaire tout en protégeant un environnement agressé de tous côtés, déploient une grande part de leur action pour sauver ce qui peut encore l’être de ce qui fut, il n’y a pas si longtemps, la première zone de culture sous serre de France. Comme l’a précisé Françoise Ballatore, mettant par là même du baume au coeur des exploitants agricoles présents, « nos produits reçoivent un accueil qualitatif particulièrement positif de la part des clients que nous servons chaque année à l’occasion du marché provençal où nous tenons un stand. C’est une des motivations qui nous poussent à nous battre pour notre activité ».

Source : http://www.laprovence.com


Hydrobox.com, Growshop.

barrabas

Auteur : barrabas

Thank you l’Égyptien !!!

Laisser un commentaire

Champs Requis *.